Cote Ouest Tous les articles USA

USA, Cote Ouest

Les USA ça a commencé avec une mise en garde de la part de tous les gens qu’on a rencontrés, concernant la frontière.

Des fois je me trompe, ça arrive. Mais y a un truc que j’ai remarqué : un pays est souvent à l’image de ses frontières. Alors vu comment on nous parle de la frontière américaine, j’appréhende la suite… « Les douaniers vont essayer de te déstabiliser pour te tester »… Putain… c’est un jeu ? On passe à la télé ? « Where is home ? What’s the color of your t-shirt ? What’s your licence plate number ? ». C’est pas un jeu du tout en fait. Si tu gagnes, t’as le droit d’aller dépenser ton argent chez eux. Si tu perds, t’as le droit de faire demi tour.

En même temps, on avait tout pour se faire poser des questions et c’est presque légitime :
– J’ai une bagnole enregistrée au Canada à mon nom
– J’habite en France
– Je voyage avec mon passeport canadien
– Le passager est Français
– Rien ne prouve qu’on va revenir
– Tout dans la voiture indique qu’on voyage n’importe comment

Bah vous savez quoi ? Rien de tout ça n’est arrivé. Ils nous on fait descendre parce que Jordane avait besoin d’un visa. En 10min tout était réglé. « Where are you going ? Vegas ? For your birthday ? Really ? Nice ! Drive safely ».
Bah merde alors… Tant mieux en même temps !

IMG_3492Direction San Franciso par la cote ouest avant d’aller à Las Vegas.

Finalement, on aura pas vu grand chose pendant les 2 jours de route. La pluie nous a accompagné tout le long du trajet… Dommage, il parait que c’est sympa.

Arrivé à San Francisco, on se trouve un bar, plus ou moins le premier qui nous tombe sous la main. Les bars c’est souvent un bon point de départ. Tu peux faire des rencontres et la population est souvent locale donc elle peut t’aider ou te conseiller.

Je me vois difficilement dormir dans la voiture, garé dans les pentes de San Francisco. Alors le barman nous indique une plage sympa de l’autre coté de la ville où on peut se garer et être à l’écart du centre ville.

Le lendemain, direction le centre ville. Juste pour voir. C’est sympa, assez joli mais après quelques heures, c’en est trop pour moi. C’est super bruyant, c’est une vraie galère de circuler à pieds en ville. Je préfère aller me poser à la plage.

Au final, on sera resté 2 jours à San Francisco. Une ville qui demande bien plus que 2 jours pour aller à la rencontre des gens et découvrir ses quartiers.

IMG_3542Ensuite direction Las Vegas.
Une fois sorti de San Francisco, on prend une claque… d’un seul coup, il se met à faire chaud… mais VRAIMENT chaud. Comme si la ville et l’océan nous avait protégé de cette chaleur.
Et plus on avance vers Las Vegas, plus le décor se transforme en désert. Et la température augmente… A 400 km de Las Vegas, on est en plein désert, il fait 42-43°C. On a pas de climatisation dans la voiture et on doit rouler les fenêtres ouvertes sinon l’air devient irrespirable dans la caisse… Si tu sors ton bras dehors, l’air te brûle. Bref, ça se transforme en épreuve physique et mentale. Le soleil commence à baisser et on se dit que ça va se « rafaichir ». Non… Rien du tout. Toute la chaleur accumulée pendant la journée par le sol se dégage la nuit. Il fait nuit et la température n’a presque pas changée.

Une fois sur place, on a vite compris que dormir dans la voiture, ça allait se transformer en calvaire. Heureusement qu’on a trouvé un motel pas cher à 5min à pied du centre ville. 33 $ la nuit par personne… soit 23 €. A Las Vegas, tu peux dépenser énormément d’argent si tu veux (et si tu en as). Mais Vegas est aussi une ville conçue pour que chaque américain moyen puisse venir dépenser le peu d’argent dont il dispose. Le mec qui a conçu la ville à dû se dire « y a pas de petites économies »… ou un truc dans le genre. Du coup, le moindre dollar que tu veux dépenser, il vont te le prendre sans hésiter.

P6300005De plus à Las Vegas, il fait chaud… très chaud. Du coup pour te protéger de la chaleur, tu passes tes journées dans les casinos (bien pensé, hein). Et même si t’es pas un joueur, à un moment donné tu te laisses tenter, on sait jamais…
Mais si on sait ! Tout le monde le sait ! On est au courant ! T’as perdu ton argent, c’est ça ? Bah oui…
Mais Vegas c’était surtout pour retrouver Marc et Hélène qui revenait d’un gros trip rando dans le coin du Grand Canyon. On en a profité pour se boire une petite coupe (plus qu’une en fait).

Il est temps de partir et de quitter Marc et Hélène qui prennent leur avion bientôt. Pour éviter de payer une nuit supplémentaire à l’hotel et pour éviter le désert en pleine journée, on va rouler de nuit.
5h de route plus tard, on arrive à Los Angeles. Dans les embouteillages. Et pour le coup, j’ai comme qui dirait besoin d’un peu de calme après ces derniers jours. Alors direction Santa Monica, au bord du Pacifique.

Santa Monica c’est pas complétement désagréable mais ça reste une ville. Et je m’y sens pas particulièrement bien. Tu peux rien faire. Y a des flics partout. C’est interdit de fumer des cigarettes sur le trottoir, c’est interdit de traverser la rue en dehors des passages piétons, c’est interdit de garer ta voiture à l’écart de la ville et d’y dormrir dedans, c’est interdit de respirer trop fort aussi…
Bref, on s’est bien fait rappeller à l’ordre par la police et on s’est aussi pris des amendes de stationnement. Et ici, quand tu payes pas ton stationnement dans la rue, c’est 73 $ l’amende…

Trop c’est trop. Je ne m’amuse plus et j’ai besoin d’autre chose. J’imagine que Jordane aussi. Il s’est acheté son ticket de bus pour le Mexique. Moi j’ai l’opportunité d’aller voir ma cousine en Floride. Pourquoi pas ? Et ça me fait traverser tous les Etats Unis en voiture. La géographie du pays vaut quand même le détour, je l’avoue.

On reste en contact, hein ? Tu m’envois un mail quand t’arrives au Mexique ? Allez à plus poto ! Un dernier check et je prends la route direction Gainesville, Florida ! 4 000 km de route, 5 jours de route, 5 états à traverser avant d’atteindre la Floride.

Je vous raconte ça bientôt !

Antoine

7 comments

  1. Sympa la « petite promenade » qui se profile ! Tain ça fait une sacrée trotte. Sans clim en plus!!… Arizona, nouveau mexique, texas. Ca va piquer, n’oublie pas : une pause toute les deux heures et penser à s’hydrater (et pas qu’avec le la bière !)
    Bah comme dirait Gauduch’ on the road bié bié again

    1. Nan pas de bécane pour l’instant… Malheureusement (trop cher et puis rouler ici c’est pas foufou)

      Toujours en Floride mais direction le Belize d’ici la fin de semaine. Comment ? J’en sais rien. J’hésite à aller au port de Miami et faire du bateau-stop. Ca serait marrant d’arriver en voilier :)
      Sinon c’est 400 $ le billet d’avion aller simple…

      On se voit là bas ?! :)

  2. « Les bars c’est souvent un bon point de départ »
    bien vu !

    au fait, le désert entre la côte et Vegas, je crois qu’on l’appelle vaguement La Vallée De La Mort.
    Il doit y avoir une raison.

    Ne reste pas aux « Etats », ce pays craint à max.
    Viva Mexico lindo !

Laisser un commentaire