Alberta Canada Colombie Britanique Tous les articles

Calgary & Rocky Mountain

La session de « dumpster diving » à Calgary est unique. C’est un bon plan de Patrick James (PJ), notre hôte.
Passé minuit, équipé d’une lampe torche et d’une paire de gants, on y trouve les trésors d’une ville très riche où les gens n’arrivent visiblement plus à se satisfaire de tout ce qu’ils consomment. Alors ils jettent, jettent, jettent, même quand tout est neuf. Et tout est neuf. Les grands containers de la décharge révèlent des objets insolites, encore emballés, de la boîte d’aprenti magicien au fauteuil roulant en passant par des planches de surf inutilisées… On y trouve aussi des poubelles – presque propres – entièrement remplies de fraises, myrtilles, poivrons, tomates à peine écorchés.
« ARRÊÊÊÊÊÊÊÊTTE »
Beaucoup s’y rendent tellement les opportunités d’y faire une heureuse trouvaille sont grandes.
Mais le big deal était dans le placard à PJ… qui m’a offert une paire de chaussures en chamvre !
Fat MERCI camarade !
Calgary est une ville plutôt peace où personne ne verrouille sa porte, mais elle est monstrueusement grande comparativement au nombre d’habitants. Les collines sur lesquelles elle s’est étalée sont à peine visibles et la verdoyante tapisserie à changé de couleur pour laisser place à d’interminables quartiers résidentiels où toutes les maisons se ressemblent…

Et de tout ça, on en meurt pas d’envie. Surtout après 3 semaines de dingue à Vawn.

Besoin d’air, encore ; d’eau, d’espace, de vent… Alors on a passé du temps autour d’un lac à voir PJ et son équipe de kitesurfers s’envoler pendant tout un weekend.

Le Samedi soir, c’était cornichons fris (c’est meilleur avec beaucoup, beaucoup de sauce)(en fait c’est surtout la sauce qui est bonne…) autour d’une scène rock country archi fun dans un petit bar où les chapeaux de cowboy posent l’ambiance, avant de rejoindre Morris qui nous attendait chaud cacao pour festoyer dans sa caravane.

Puis quand est venu le temps de repartir, nous nous sommes organisés à quatre.
A quatre parce que des copins nous ont accompagné pour un bout de chemin.
Des copines, en fait… AAAH j’te vois venir chameau !

P6120072

Erin & Sophie traversent le Canada en autostop et nous avons partagé la route jusqu’aux majestueuses Rocky Mountains où nous avons campé une nuit ensemble au pied des montagnes avec une bande d’indonésiens rencontrés pour l’occasion.

De Banff à Jasper la nature y est belle, dense, riche et sauvage ; comme les touristes…

Mais quand les artistes entrent en scène le spectacle vaut vraiment la peine.

Seul le grizzly n’a pas voulu se montrer, contrairement à son cousin l’ours brun qui a le sens du commerce.

Nos routes se sont séparées pendant cette escapade boisière, à l’entrée de la Colombie Britanique (BC, « bissi » pour les intimes). Bon vent ladies !

Jordane

6 comments

  1. Antoine, j’ai des amis de longue date à Vancouver, je vais leur envoyer un message et voir s’ils pourraient vous « accueillir », ont mon âge, sont grands-parents, etc. ont eus 3 garçons qui sont un peu plus âges que vous, l’aîné est né fin 73

    1. Aaaaaaaaah, merci beaucoup Christian mais nous avons quitté Vancouver depuis une semaine.
      Il y a souvent un bon délais entre le moment où on poste un article et le moment où on se trouvait sur place. C’est le temps de traiter/trier les photos, rédiger l’article, trouver une connexion internet sur la route etc…

      Mais c’est vraiment sympa d’avoir pensé à nous !

      Antoine

  2. so good to read you ! it’s always a pleasure !
    good choice this trip !! Enjoy, life is to short.
    Et bravo pour la rédaction de vos articles, vous allez pouvoir écrire un livre en rentrant. Biz
    JF

Laisser un commentaire